Librairie Loeb-Larocque
La Librairie  |   Vente aux enchères  |   Liens  |   Contactez-Nous  |   Accueil  |   English version
 

LIVRES ANCIENS


Livres illustrés anciens


18 SILVESTRE, I. [Plans et vues du château Versailles et autres villes de France.] Paris, 1664-1689. In-folio de 28 planches ; veau fauve marbré, encadrement de triple filet doré, armoiries royales frappées or au centre des plats, dos à nerfs orné du chiffre royal couronné répété 5 fois au sein de fleurs de lys et roulette fleurdelysée, roulette dorée sur les coupes, roulette intérieure dorée, tranches dorées (reliure de l'époque). 480 x 370 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°13792 .

12500 €   buy now

¤ Recueil sans titre contenant 23 planches gravées par Israël Silvestre, dont 14 vues de Versailles et 9 autres vues de Marsal, Stenay, Mommedy, Sedan, Verdun, Metz, Marimont et le Collège des Quatre Nations. L'ouvrage comprend également 5 planches diverses dont 2 planches pour les Ecuries et l'Orangerie de Versailles par H. Mansart et gravées par Nolin et Le Pautre, ainsi que 3 autres plans levés et dessinés par F.de Lapointe dont un pour le Château de Versailles.

Dessinateur et graveur à l'eau-forte et au burin, Israël Silvestre fait partie des grands graveurs du XVIIè siècle français. Après son arrivée à Paris en 1655, il réalisa à la demande de Louis XIV des ensembles de planches gravées, destinés à enrichir le Cabinet du roi : Courses de têtes et de bagues, Le Carrousel, Les Plaisirs de l'Ile Enchantée ainsi que de nombreux plans et élévations des demeures royales (Versailles, Fontainebleau, Monceaux...) et des vues et profils de villes.

Israël Silvestre est regardé comme l'un des meilleurs graveurs du XVIIe siècle. Entre 1640 et 1653, il entreprit plusieurs voyages en Italie et en France, et rapporta un grand nombre de croquis qu'il grava. L'œuvre gravé d'Israël Silvestre se compose d'environ trois cent soixante-dix pièces, représentant des vues d'Italie et de France, d'un très grand intérêt d'un point de vue historique.
Reliure usagée de l'époque. Dos, coiffes, coins et plats frottés. Mors du plat supérieur légèrement fendu en pied.






19 PERELLE, Gabriel, Nicolas et Adam / LE BOUTEUX. Vues des belles maisons de France... Paris, Nicolas Langlois, ca. 1690. In-folio oblong de 232 planches ; veau brun, dos à nerfs orné, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Reliure frottée, coins et coiffes émoussés. Coiffe en pied en partie détachée. Dos frotté et petit manque de peau au niveau de la pièce de titre. Quelques planches ont été réemmargées pour les adapter à la dimension du volume. 290 x 390 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°64520 .

8500 €   buy now

¤ Recueil de vues de Perelle père et fils dont la composition est la suivante : - Vues des belles maisons de France (10 pl.). - Le Pautre. Recueil des plus beaux Edifices et Frontispices des Eglizes de Paris (12 pl.). - Les places, portes, fontaines, églises, et maisons de Paris (38. pl). - Veues des plus beaux endroits de Versailles (39 pl). -Veues des belles maisons de France (titre manuscrit, 88 pl.) ; plan de Fontainebleau avant la lettre avec le titre et la mention d'éditeur manuscrits. - Veues de Rome et des environs (12 pl.) - 1 planche : La place St. Marc à Venise. - (Jardins) 12 pl. par le Sr Le Bouteux publiées par Le Blond. - Plans et Dessins Nouveaux de Jardinage du Sr le Bouteux (20 pl.), il ne subsiste que la moitié de l'avant-dernière pl. , 5 pl. sont avant la lettre avec le titre et la mention d'éditeur manuscrits.

Important recueil de planches, presque toutes publiés par N. Langlois.

Les séries figurent des vues de Paris, les châteaux de Versailles, Fontainebleau et différents châteaux, jardins et sites d'importance des environs de Paris ; l'avant-dernière série représente Rome et ses environs, une planche figure la place St. Marc à Venise ; les dernières planches de jardin par le Sr Le Bouteux sont publiées par Le Blond ou par Langlois.






20 WOLFF, Jeremias (héritiers de) / ENGELBRECHT, Martin / HERTEL, Ioh. Georg. Recueil composite de costumes. Augsbourg, ca. 1730. In-folio de 157 planches ; plein vélin, dos à 5 nerfs, tranche mouchetée, titre au dos inscrit à la plume en italien (reliure postérieure). Coins frottés. Ex-libris armorié avec la devise : "Bene vivere et laetari" (bien vivre et se réjouir). 390 x 240 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°64515 .

12000 €   buy now

¤ Rare recueil composite d'estampes publiées à Augsbourg par les célèbres éditeurs Martin Engelbrecht, Ioh. Georg Hertel et les héritiers de Jeremias Wolff.
Augsbourg est au XVIIe et XVIIIe siècle un des plus importants centres d'édition d'Europe.
Composition du recueil :
2 planches avec légende bilingue allemand-latin. Portrait de Diogène, par Balthazar-Sigismond Setletzky, d'après Gottfried-Bernhard Götz Portrait de Théophraste Paracelse, par Balthazar-Sigismond Setletzky, d'après Gottfried-Bernhard Götz.

5 planches anonymes avec légende bilingue allemand-français sur les Sciences, les Arts Libéraux et les Arts Mécaniques
L’Architecture – Hydrographie – L’art Hydraulique – l’Art du Jardinage – Pyrotechnie – Alchimie.

20 planches numérotées anonymes avec légende bilingue allemand-français figurant des hommes et des femmes en habit avec une ville à l’arrière-plan.
Un Sénateur – Un prêtre – Un gentilhomme – Un Bourgeois – Un Candidat en Théologie et un étudiant en leur habit ordinaire – Un vieux paisan – Le fils du paisan – Une Dame, ou Demoiselle, comme elle va à l’Eglise – Une Dame en son habit de deuil – Une Bourgeoise, comme elle va à l’Eglise – Une fille, comme elle va à l’Eglise – Une fille comme elle porte l’enfant après le Batême à la maison – Une femme comme elle va à l’Eglise, en son habit…Houssek – Une Femme en son habit de fête – Une femme en son habit de fête – Une femme avec sa jeune Fille et sa cöeffe – L’habit des Femmes et des filles à cheval – Une femme ou fille en son habit de promenade – L’habit des filles quand elles sont à la maison – Une servante comme elle porte le chair de la boucherie, et de fruits de jardin à la maison – Une Païsane avec sa fille comme elles vont à la ville ou au village (accrocs dans la planche avec manques).

24 planches publiées par J. Wolff avec légende trilingue allemand-français-italien figurant des hommes et des femmes d’Augsbourg.
Le guet – Un Ministre de la Confession d’Augsbourg – Une Espousée à la Bourgeoise – Un Espoux – Femme de Condition allant à la Noce – Demoiselle de Qualité allant à la Noce – Une Servante qui porte des présents nuptials – Une Sagefemme portant un enfant au Baptesme – Femme de Condition allant à l’Eglise en Esté – Une Demoiselle allant à l’Eglise en hyver – Fille d’un Ouvrier allant à l’Eglise en hyver – Une femme Catholique allant à l’Eglise – Fille allant à l’Eglise en Esté – Dame de qualité Sortant en habit d’Eté - Dame de qualité Sortant en habit d’hyver – Fille de Condition allant à la promenade en Esté - Demoiselle Catholique – Femme d’un Ouvrier en habit de düeil allant a un enterrement – Une Servante en habit de düeil – Une Servante Catholique en habit de düeil – Fille d’Augspourg passant par les rües – Servante à la maison – Une Servante revenant du Marché – Un Huissier du Bourguemaitre.

98 planches figurant les peuples de l’Empire Ottoman, par J. Wolff et ses héritiers, avec légende bilingue allemand-français.
Dignitaires turcs, personnages travaillant à la cour : Le Grand Seigneur, Le Grand Visir, Moufti, Imam, Emir, Janissaires, Soulak Bachi (capitaine des Gardes du Grand Seigneur), Effendi, Dervich, Kislar-Agassi (Chef des Eunuques noirs), Capi-Aga (chef des Eunuques blancs), Bey (capitaine de Galère), Pages, Cuisinier, Confiseur, Intendant des Jardins, danseur et danseuse turques ; femmes turques : La Sultane Affeky ou Sultane Reine, femmes du harem fumant, jouant d’un instrument ou à des jeux de société ; Métiers : Saka (porteur d’eau), Vendeur de Caffé), Vendeur de confiture), Barbier ambulant ; Juifs de Turquie ; peuples de différentes parties de l’Empire Ottoman : Arméniens, Albanais, Tartare de Crimée, Indien, Dervich des Indes, Arabe du Désert, Perses, Bulgares, Valaques, Africaines, Patriarche des Grecs, femmes grecques, Grec des Isles de l’Archipel, Hongrois.

3 planches publiées par J. Wolff avec légende bilingue latin-allemand.
Der Marcktschreiner – Der fleissige Credenzer – Der Debauchant.old mapbr />





21 RIGAUD, Jacques. Recueil choisi des plus belles vues des palais, des châteaux et maisons royales de Paris et des environs. Paris, chez Chéreau et Basan, après 1753. In-folio oblong de (1) f. de titre et 113 planches. Veau brun de l'époque (reliure del'époque). 370 x 540 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°63334 .

20000 €   buy now

¤ Beau recueil de planches figurant des vues de Paris ainsi que les villes et châteaux des environs. L'ouvrage comprend 22 vues de Paris et diverses vues de villes et châteaux des environs dont Chambord, Anet, Blois, Monceau, Clagny, Saint-Germain-en-Laye, Vincennes, Amboise, Choisy, Saint-Cloud, Versailles, Fontainebleau, Saint-Maur, Saint-Ouen, Bagnolet, Bicêtre… ainsi que 2 vues de Marseille et 6 planches de sièges et attaques. Bien que le titre annonce 129 planches, ce recueil ne comprend que 113 vues gravées sur cuivre par Jacques Rigaud, la première planche est datée de 1752, certaines sont datées de 1730, la plupart sont numérotées dans la planche, quelques unes à la plume.
Cette suite, commencée par Jacques Rigaud (1680-1754), fut achevée par son neveu et successeur, Jean-Baptiste. Rigaud vendit dans un premier temps ses planches séparément puis elles furent réunies en recueil, chacun comptant un nombre de planches différent, pour arriver au chiffre idéal de 129 planches, l'ensemble étant annoncé par un feuillet de titre gravé, d'abord au nom de l'auteur «Chez l'auteur, rue Saint-Jacques», puis « chez Chereau et Basan », puis « Jombert et Basan », et, au XIXe siecle, « chez Treuttel et Wurtz », mais avec 120 planches. Cette suite renouvela la vue pittoresque par un souci quasi photographique du détail ainsi que par le format tout en longueur que choisit l'artiste. La partie gravée est toujours de même format.
Cependant il apparaît que d’un exemplaire à l’autre, le nombre de planches varie et que vraisemblablement un recueil pouvait être constitué à la demande tout en gardant la page de titre annonçant 129 planches.
Reliure de l'époque restaurée. Eraflures et épidermures sur les plats. Déchirure dans la marge inf. du "Palais bourbon" restaurée. Pâles mouillures affectant le titre, rares rousseurs.

- Cohen-deRicci 895 (129 planches).




Sciences


22 ITARD, (Jean). De l'éducation d'un homme sauvage, ou des premiers développemens physiques et moraux du jeune sauvage de l'Aveyron. Paris, Goujon fils, An X = 1801. Un volume in-8 de (3) ff. et 100 pp. ; reliure cartonnée (reliure de l'époque). 194 x 120 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°61341 .

5800 €   buy now

¤ Rarissime édition originale illustrée d'un portrait gravé de Victor de l'Aveyron.

Mention manuscrite d'appartenance sur le faux titre : Mlle Gallien.

Une œuvre pédagogique emblématique qui influencera Maria Montessori et dont François Truffaut tirera son film "L'enfant sauvage".
On peut donc lire les Mémoires d'Itard, et plus encore sans doute le film qu'en a tiré François Truffaut, comme un hommage lucide au pédagogue, à ses grandeurs et ses contradictions, entre le " domestiquer " et " l'affranchir ". Une réflexion sur la responsabilité éducative suffisamment profonde et honnête pour ne pas asséner de leçons. Sans emphase philosophique ni triomphe méthodologique.

Jean Itard est né en Provence. Médecin, il entre à l'hôpital militaire de Toulon en 1791 pour ne pas faire la guerre. Nommé chirurgien au Val de Grâce, il suit l'enseignement donné par Pinel alors médecin à la Salpêtrière. En 1800 il devient médecin chef de l'institut de jeunes sourds à Paris jusqu'à sa mort en 1838.
Il veut importer le langage oral à la place du langage des mimiques de l'Abbé de l'Epée et tente d’imposer la démutisation. Il soigne les sourds-muets chez lui. Il publie sur la rééducation des sourds. En 1828, il présente un important mémoire sur le mutisme produit par la lésion des fonctions intellectuelles. Il constate qu’il existe des surdités d’origines purement psychiques.

Itard va alors accueillir “Le sauvage de l’Aveyron”, un enfant trouvé dans les bois où il parait avoir survécu depuis des années.
Cet enfant représente pour la société de l'époque, "le bon sauvage" de J.J. Rousseau. On pense que la culture qu'on va lui apporter va arriver sur un terrain neuf. C'est ainsi un bon sujet d'expérimentation. Pinel l'a déclaré incurable mais Itard décide de s’en occuper. Cet enfant a une allure bizarre, il se balance, ne peut pas se fixer, a des manifestations gustatives et odorantes mais sans raffinement. Il mord et crie. Il entend les bruits mais seulement ceux qui ont rapport avec ses besoins, il est redoutable quand il a faim, regarde la lune en geignant. Itard pense comme Pinel qu'il faut mettre un être malade mentalement dans un milieu organisé, pour soigner mais surtout que si Victor (nom qu'il lui donnera par la suite) est sans langage c’est qu'il n’a pas bénéficié de la société des hommes. Il va s'en occuper de 1801 à 1806.
Victor va mourir en 1828 chez madame Guérin qui avait assisté Itard dans l'éducation de son élève. Elle le gardera, même quand Itard déclarera en avoir terminé avec lui.

Exemplaire cartonné légèrement frotté. Quelques rousseurs et pâles mouillures principalement en fin d'ouvrage.




23 ABEL-REMUSAT, Jean-Pierre. Essai sur la langue et la littérature chinoises. Paris, Treuttel et Wurtz, 1811. In-8 de (2) ff., X -160 pp., 1 frontispice gravé et 4 tableaux dépliants gravés par Miller ; veau jaspé, dos plat orné de motifs dorés, roulette dorée sur les coupes (reliure de l'époque). Dos refait. 200 x 130 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°34141 .

2500 €   buy now

¤ Rare première édition. "Médecin (Jean-Pierre Abel-Rémusat), il étudie le chinois et publie un Essai sur la langue et la littérature chinoises en 1811. En 1814, il est nommé professeur au Collège de France, où il est titulaire de la chaire de langue et littérature chinoises et tartares-mandchoues. Il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1815. En 1824, il est nommé conservateur des manuscrits orientaux de la Bibliothèque royale, dont il devient président du Conservatoire en 1832. Il est l'un des fondateurs en 1822 de la Société asiatique, dont il est le secrétaire jusqu'à sa mort. Il participe également aux cours de l'École des langues orientales, rattaché à la Bibliothèque nationale."

Provenance : Ex-libris gravé du bibliophile Borluut de Noortdonck et ex-libris armorié de la "Bibliotheca Lindesiana".

Ex-libris du bibliophile Borluut de Noortdonck :
Le cabinet de François-Xavier Borluut passait, avec raison, pour le plus beau, le plus riche et le plus précieux que jamais particulier ait formé en Belgique. Moins nombreux que les bibliothèques de Jean-François Van de Velde (Gand, 1832) et de Pierre-Philippe-Constant Lammens (Gand, 1839), moins volumineux que celle de Charles Van Hulthem (Gand, 1836-1837), qui était devenue la propriété de l’État, le cabinet de Borluut l’emportait sur ces collections par le choix des ouvrages et la beauté des exemplaires qu’il renfermait, et par leur admirable conservation et l’élégance de leur reliure. Borluut lisait tous ses livres, leur joignant de remarquables notes bibliographiques, qui furent heureusement conservées par le rédacteur des catalogues de sa vente.

- Rare first edition.- The French sinologist Jean-Pierre Abel-Remusat (September 5, 1788 - June 2, 1832) was born in Paris and educated for the medical profession, but a Chinese herbal in the collection of the Abbe Tersan attracted his attention, and he taught himself to read it by great perseverance and with imperfect help. At the end of five years of study he produced in 1811 the work "Essai sur la langue et la littérature chinoises".- Lightly browned and slightly brown stained, spine renewed.

The bookplate is a typical armorial of the mid-nineteenth century with name Bibliotheca Lindesiana below the arms (Lindsay quartering Abernethy) and the crest and motto above (endure fort: endure boldly).
"The library's origins may be said to go back to the late sixteenth century with the establishment of the Lindsay family at Balcarres in Fife by Lord Menmuir, whose bibliophilic son David, the first Lord Balcarres, augmented it to a position of distinction among Scottish libraries. Its status was severely reduced through succeeding years and generations until the mid-nineteenth century and the appearance of Alexander William, twenty-fifth earl of Crawford and eighth earl of Balcarres (1812-1880, called Lord Lindsay for most of his life)."




Sports et jeux


24 FUSILLOT [Paul RÉVEILHAC, dit]. Un début au marais. Paris, A. Ferroud, 1892. In-12, maroquin aubergine, listel à motif floral encadrant les plats, dos à nerfs orné, tranches dorées, roulette intérieure dorée, non rogné. 210 x 145 mm.
Je voudrais de plus amples renseignements sur le Lot N°62690 .

1200 €   buy now

¤ ÉDITION ORIGINALE. Quatre eaux-fortes hors-texte par LALAUZE ; deux bois servant d’encadrements pour le texte, sept vignettes et culs-de-lampe par GIACOMELLI, gravés par HUYOT. Tiré à 200 exemplaires, celui-ci (n° 5), sur Japon, un des 50 de tête sur japon ou chine, contenant, non justifiée, une double suite supplémentaire des quatre hors-texte de Lalauze et une suite sur Chine de vignettes illustrées par Giacomelli.
Reliure légèrement passée, mors légèrement frottés, rousseurs éparses. - Thiébaud, 775




English version   |   LA LIBRAIRIE   |   VENTES / EXPERTISE    |   CONTACTEZ-NOUS English



SLAM      International Legue of Antiquarian Book dealers      International Map Collectors Society          Syndicat Francais des experts Professionnels en Oeuvres dArt objects de collection