Menu
Menu
Your Cart

SYLVESTRE, I. - Comparse des Cinq Quadrilles dans l'Amphitheatre.

SYLVESTRE, I. -  Comparse des Cinq Quadrilles dans l'Amphitheatre.
SYLVESTRE, I. - Comparse des Cinq Quadrilles dans l'Amphitheatre.
Published: Paris, 1670
Size: 530 x 750 mm.
Color: Uncoloured.
Condition: Marge supérieure coupée au-dessus du filet d’encadrement. 2 trous de ver dans les angles des marges inférieures.

Description

Planche de la série « Courses de Testes et de Bagues Faittes par le Roy et par Les Princes et Seigneurs de sa cour En l'année 1662 », Paris, imprimerie royale, 1670. Cet ouvrage dont le texte est dû à Charles Perrault, forme le dixième volume de la célèbre collection d’estampes connue sous le nom de « Cabinet du Roi ».
L’estampe porte l’inscription en bas, à gauche : « dessigné et gravé par Israel Silvestre, avec privilege du Roy.1664. »
Conscient de l’importance des fêtes publiques, Louis XIV fit organiser le Carrousel de 1662 dans un double souci, se rendre accessible à tous selon la tradition française qui voulait que le roi, père du peuple, soit d’un accès facile et libre, et donner aux pays voisins, l’image d’un État prospère et stable.

Le roi confia l’événement au maréchal duc Antoine de Gramont.
La fête fut organisée dans le jardin de Mademoiselle, entre Louvre et Tuileries, aujourd’hui connu sous le nom de place du Carrousel ; plus de mille personnes y participèrent, tous costumés et divisés en cinq quadrilles : les Romains sous l’ordre du Roi, habillés de rouge ; les Persans emmenés par Monsieur, parés d’incarnat ; les Turcs en bleu dirigés par le prince de Condé, les Indiens avec à leur tête M. Le Duc ; les sauvages d’Amérique sous les ordres du duc de Guise.

Après un parcours à travers les rues de Paris, les principaux acteurs se livrèrent à une course de testes, jeux équestres qui consistent à enlever des marottes à la pointe de l’épée selon des règles convenues, le lendemain, un nouveau défilé et une course de bague.
Afin de conserver les souvenirs des fastes du Carrousel, un album fut pensé dès 1662, huit ans plus tard, deux versions virent le jour, l’une en français et l’autre en latin, cette dernière destinée aux cours européennes. La description du Carrousel fut confiée à Perrault, sa traduction latine à Fléchier .
Pour l’illustration Colbert sollicita le graveur Israël Silvestre, qui livra 7 planches doubles, représentant les défilés, la comparse, la course de testes et celle de bague ; François Chauveau se vit confier les 30 planches figurant les principaux acteurs.
500€
  • See other items by this publisher: SYLVESTRE, I.
  • Reference N°: 36511
1144 views

Click on image to zoom